La parodontite et ses liens avec la santé globale

Les liens entre la santé buccodentaire et la santé générale sont maintenant établis scientifiquement. En effet, une maladie parodontale peut constituer un facteur de risque pour certaines maladies et inversement, certaines maladies peuvent être en cause dans l’évolution d’une maladie parodontale.

La parodontite et les maladies cardio-vasculaires

Selon les études, les bactéries responsables de la maladie parodontale empruntent les voies de la circulation sanguine, entre autres, et contribuent à obstruer les artères (l'athérosclérose), augmentant les risques de souffrir d'angine, de faire un infarctus du myocarde (arrêt cardiaque) et/ou un accident-vasculaire-cérébral. (AVC)

La parodontite et le diabète

Le risque de développer une parodontite si vous êtes diabétique est deux à trois fois plus élevé, surtout si votre diabète n’est pas bien contrôlé. Inversement, la présence d’une maladie parodontale non stabilisée complique le contrôle de la glycémie et donc du diabète.

La parodontite et la grossesse

On estime que les femmes enceintes souffrant d’une maladie parodontale peuvent courir un risque jusqu’à sept fois plus grand de donner naissance à un bébé prématuré ou de faible poids. Il en va de même avec le risque de développer une maladie parodontale durant la grossesse, puisque la fluctuation hormonale, la progestérone par exemple, favorise la croissance de certaines bactéries responsables de la gingivite et de la parodontite.

La parodontite et les maladies respiratoires

Les scientifiques ont découvert que les bactéries présentes dans la bouche peuvent être aspirées dans les poumons et causer des maladies respiratoires comme la pneumonie, l’emphysème, les bronchites et les maladies pulmonaires obstructives chroniques. C'est pourquoi les personnes atteintes d'une maladie parodontale non contrôlée sont plus à risque de développer des maladies respiratoires, puisque les « poches parodontales » agissent comme des réservoirs à bactéries.