Greffe de tissu

La dent est entourée de différents types de gencives.

La gencive libre ou marginale est la partie qui est le plus près de la portion visible de la dent.

Sous la gencive libre se trouve la gencive attachée. Cette gencive est fermement attachée à l'os et forme un anneau serré autour de la dent créant ainsi une barrière contre l’insertion des bactéries. Elle protège de plus contre les traumatismes provenant du brossage et de la mastication. La gencive attachée est cruciale pour la stabilité des gencives et de l’os.

Finalement, il y a la muqueuse, qui se situe sous la gencive attachée. Elle est mince et mobile.

Greffe1

Pourquoi traiter une récession gingivale?

Dans certains cas, la gencive attachée peut être mince ou absente compromettant sa stabilité et sa fonction protectrice. Cette condition est issue principalement d'un facteur héréditaire, mais certains traumatismes*, en l'absence de tissu solidement attaché à la dent, augmentent les risques d'occasionner un déchaussement de la gencive. Le déchaussement de la gencive, aussi appelé récession, engendre une exposition de la racine et en une perte osseuse. Ce processus peut être progressif et peut exposer de plus en plus la surface de la racine, causant parfois de la sensibilité au chaud et au froid. Une récession importante peut même mettre en danger la survie de la dent.

*Exemples de traumatismes : traumatisme occlusal, brossage traumatique, mouvements orthodontiques, crochets des prothèses partielles amovibles, perçage dans la lèvre et dans la langue.

Le traitement

Afin d’arrêter l’évolution de la récession, il est indispensable d’effectuer ce qu’on appelle une greffe de tissu. Il s'agit d'une chirurgie mineure effectuée sous anesthésie locale.

Une mince couche de tissu est prélevée au niveau du palais ou un tissu donneur peut être utilisé. Le tissu est placé au niveau de la récession afin de renforcer et d’augmenter la gencive attachée et ainsi stabiliser la région. Le taux de succès de cette procédure est excellent.

Greffe2-v3

N.B. Dans certains cas, il est possible de combiner l’utilisation de matériaux régénérateurs lors de la greffe, afin de réduire la douleur et l’inconfort dû à l’inflammation, en plus d’obtenir un meilleur recouvrement de la racine.

*Il est à noter qu’il n’est pas toujours possible de recouvrir complètement la racine.

 

bouton-post-ope